Rencontre avec Sharon Sofer, fondatrice de Startup for Kids


Lorsque Sharon Sofer se lance dans l’entrepreneuriat en 2013, elle créé Scientibox, des coffrets ludo-éducatifs destinés aux enfants à partir de neuf ans pour leur faire découvrir la science. Aujourd’hui avec Startup for kids, elle prépare les jeunes au monde de demain en les initiant au monde de la technologie.

Quand avez-vous créé Startup for kids ? Quel est l’objectif de ce programme ?

Le projet naît en 2015. Au départ, il s’agit d’un « side project » puisque j’ai une autre activité en parallèle, je ne suis donc pas impliquée à cent pour cent. Ce n’est qu’en 2017 que je me consacre entièrement à Startup for kids. Aujourd’hui, la boîte regroupe huit personnes et notre but est de développer des formats éducatifs pour acculturer les jeunes à l’innovation et la technologie.

Comment est-ce que les jeunes adhèrent à ce programme ?

Nous disposons de plateformes dédiées où les enfants peuvent s’inscrire. Ils peuvent également y adhérer depuis nos newsletters et réseaux sociaux. Nous faisons également de la communication standard à travers nos partenaires médias comme Geek Junior ou France Télévision. Mais aussi à travers d’autres partenaires tels que Engie, Onepoint, Finastra et BNP Paribas qui communiquent et soutiennent nos programmes qui sont gratuits pour les jeunes participants. Il y en a plusieurs tout au long de l’année et sous différents formats : courts pour les plus jeunes de six à douze ans et plus longs pour les adolescents de treize à dix-huit ans.

Pourquoi avoir choisi d’encadrer exclusivement des enfants et adolescents ?

Je me suis toujours intéressée à la jeunesse et l’éducation. Et l’objectif n’est pas le même quand nous travaillons auprès de jeunes qu’auprès d’adultes. Mais actuellement nous sommes en train de concevoir des programmes à destination d’autres cibles à l’image de collaborateurs en entreprise par exemple.

Logo startup for kids

Ce projet émane de quel constat ?

Ce projet a été réalisé sur une envie d’aller plus loin ! Nous créons des programmes pour combler des manques. A l’image de celui qui a pour ambition de faire connaître aux jeunes les métiers du numérique et de la tech. Nous nous sommes rendu compte qu’au lycée ils s’orientent sans avoir une réelle notion de certains métiers comme celui de développeur par exemple. Ils ont deux ou trois idées préconçues de ce que cela requiert mais au-delà de cette idée le reste demeure abstrait. Donc ce programme a vraiment été développé sur un besoin. La nouvelle génération baigne dans le monde du numérique, pour autant, elle a des lacunes à combler.

Pouvez-vous nous donner un exemple de programme que vous avez mis en place ?

Nous venons de lancer un programme axé sur la thématique de l’égalité femmes-hommes, où nous accompagnons des lycéennes pendant toute l’année scolaire, un mercredi après-midi sur deux. L’objectif est qu’elles conçoivent un projet de A à Z et qu’elles finissent par réaliser un prototype qui fonctionne. Elles sont réparties en cinq équipes, et chacune d’entre elles doit, à terme, nous présenter son projet. Il ne s’agit en rien d’une compétition mais d’une opportunité pour ces jeunes de développer leur sens de l’innovation. Et pour les plus jeunes, nous leur réservons des ateliers où ils découvrent de nouvelles façons d’apprendre par le biais d’applications. De plus, nous créons des ateliers de créativité qui connaissent un énorme succès.

Quels sont vos retours d’expérience ?

Nous avons de très bons taux de satisfaction venant aussi bien des jeunes que des parents. Nous possédons une grande base d’adhérents fidèles. Et deux tiers des parents nous confient que Startup for kids change la façon dont ils approchent l’éducation du numérique avec leurs enfants.

Consultez nos derniers articles !

Cette newsletter est destinée aux parents et aux adolescents soucieux d'en apprendre plus sur l'éducation financière et l'apprentissage de la gestion de l'argent.

Inscrivez-vous ci-dessous.


Share via
Copy link
Powered by Social Snap